décontamination fongique

Décontamination de vermiculite, de moisissure et d'amiante à Montréal

Avez-vous aperçu de la vermiculite, de la moisissure ou de l'amiante dans votre demeure ou dans votre bâtiment? Soyez sans crainte : Constrox Plus vous fournit des renseignements nécessaires pour vous aider à les déceler afin de procéder à la décontamination de vos lieux.

La vermiculite

La vermiculite, aussi appelée Zonolite, est un silicate ferreux aluminium-magnésium qui se forme naturellement par l'hydratation de certains basaltes. En apparence, elle ressemble au mica. Si elle est soumise à la chaleur, elle gonfle et des poches d'air se forment, ce qui lui confère des propriétés ignifuges, hautement absorbantes, compressibles et non réactives ainsi qu'une grande capacité d'échange de cations.

L'utilisation de la vermiculite
Si vous découvrez de la vermiculite dans votre demeure (généralement dans l'entretoit, mais aussi dans les murs et plafonds) mieux vaut la faire analyser : il est possible qu'elle contienne de l'amiante. Les fibres d'amiantes sont nocives pour la santé des occupants si elles sont respirées. Sachez toutefois que ce ne sont pas toutes les vermiculites qui contiennent de l'amiante. Cependant, on ne peut se fier simplement à son aspect ou à son année de pose pour le savoir. Les propriétés de la vermiculite permettent son emploi dans l'industrie du bâtiment pour de multiples usages, dont pour l'isolation ignifuge et thermique, les matériaux réfractaires, l'ignifugation des mortiers et bétons, le traitement des déchets et la production d'emballages de sécurité pour les matières dangereuses. Elle est appréciée pour les cultures par hydroponie et en tant que substrat pour les tests de biodégradabilité. Elle est aussi un substrat de choix pour l'élevage des reptiles et des arthropodes.

Impact sur votre santé
La vermiculite est présentée par les fabricants comme un produit qui ne comporte pas de risque particulier pour la santé. À l'heure actuelle, les gouvernements nationaux n'ont adopté des règlements de l'emploi de la vermiculite que par rapport à la fiche signalétique, la labellisation et les précautions d'emploi. Cependant, elle peut contenir du mica, du quartz, du feldspath et d'autres minéraux qui pourraient causer des troubles oculaires ou respiratoires s'ils sont présents sous forme de poussière. Il est donc nécessaire de se munir de protection personnelle quand on manipule la vermiculite (masque et lunettes de protection) et de consulter les renseignements de sécurité du fabricant (MSDS).

La moisissure

La moisissure est un nom courant attribué à tout champignon qui se forme sur différentes superficies ou sur les matériaux de construction humides. Elle a souvent l'apparence d'une tache et peut se présenter sous diverses couleurs. Par contre, la moisissure peut être visible dans certains cas, mais peut se manifester par une odeur de moisi. La croissance de moisissure peut contribuer à une mauvaise qualité de l'air.

Emplacements de la moisissure
Le terme « moisissure » désigne des champignons microscopiques qui sont en général des organismes qui vivent de l'assimilation de la décomposition des matières organiques. Elles sont transportées à l'intérieur des bâtiments par les courants d'air, les animaux et les humains. Les moisissures se développent dans les endroits humides. On les retrouve souvent dans les sous-sols, les greniers, les cuisines et les salles de bains. De plus, elles apparaissent dans les rangements, derrière des meubles ou dans les bibliothèques, notamment si la circulation de l'air est insuffisante. La moisissure peut aussi être aperçue sur d'autres surfaces humides, telles que les murs, les fenêtres et à l'emplacement des écoulements de fuites d'eau ou d'humidité condensée. Le sous-sol et le grenier favorisent la prolifération des moisissures, car il s'agit généralement de l'endroit le plus humide de la maison et où la circulation de l'air est souvent insuffisante.

Une moisissure n'a pas besoin de beaucoup de nutriments pour vivre, mais requiert de l'humidité pour se développer. Maintenir son humidité relative à plus de 50 %, de même que maintenir des matériaux humides trop longtemps, risque donc de favoriser sa croissance. Elle se plaît généralement dans des températures situées autour de 25° Celsius, mais certaines se développent à des températures moins ou beaucoup plus élevées. La moisissure privilégie les matériaux à base de cellulose (papier, carton, Placoplâtre, bois), parce qu'elle se nourrit de matières organiques à l'intérieur de ces matériaux, mais elle est également capable de croître en surface sur le plastique, sur les métaux et d'autres matériaux comme le béton si l'environnement y est propice (présence de poussière en surface). Elle peut se retrouver dans les plantes de votre maison, dans vos textiles dans vos aliments. C'est donc dire que toutes les maisons ont des moisissures à des degrés plus ou moins importants.

La moisissure se propage grâce aux spores qu'elle émet dans l'air (qui sont son moyen de reproduction). On peut comparer le principe à un pissenlit blanc (dandelion) qui libère ses akènes (graines avec parachutes). Les spores sont volatiles, ce qui fait qu'elles se propagent dans l'air pour trouver un endroit où croître.

Comme elle favorise le développement de la moisissure, l'humidité est la cause la plus courante de mauvaise qualité de l'air intérieur des habitations, des salles de classe et des lieux publics. Contrôler le niveau d'humidité est l'un des moyens les plus efficaces d'améliorer l'air intérieur et de protéger sa santé.

Saviez-vous que...
  • Les moisissures n'affectent pas tout le monde. Certaines personnes ne développent pas de problèmes de santé en lien avec les moisissures même si elles y sont exposées.
  • Le plus souvent, les moisissures causent l'irritation des yeux, du nez, des sinus ou des bronches.
  • Les moisissures peuvent également causer ou aggraver :
    • la rhinite allergique : les symptômes sont semblables au rhume des foins, amis surviennent davantage durant la saison
    • froide
    • l'asthme
    • les infections respiratoires courantes : rhume, sinusite, bronchite, etc.
  • D'autres effets peuvent survenir :
    • des problèmes de peau: rougeur, démangeaison
    • des maux de gorge, une voix rauque ou atténuée
    • une fatigue inhabituelle, des problèmes de mémoire ou de concentration et d'autres symptômes variés.
  • Dans la très grande majorité des cas, les problèmes de santé ou les symptômes causés par la moisissure disparaissent lorsque cesse l'exposition aux moisissures.

L'amiante

L'amiante est un minéral de texture fibreux et généralement friable. Il fait partie de la famille des silicates magnésiens et est employé pour ses excellentes propriétés isolantes, ignifuges et réfractaires. Il y a plusieurs types d'amiante dont, parmi les plus fréquemment utilisés l'amiante blanc, ou chrysolithe, et les amphiboles, dont il existe cinq variétés parmi lesquelles l'amiante bleu, ou crocidolite, et l'amiante brun, ou amosite.

Utilisations de l'amiante
Les plus grands producteurs mondiaux sont la Russie, le Kazakhstan, la Chine, le Canada et le Brésil. Bien qu'il soit davantage connu depuis le 19e siècle en raison de son intérêt industriel, l'utilisation de l'amiante remonte à la préhistoire. En effet, la présence de l'amiante fut constatée lors des fouilles archéologiques en Finlande ou les habitants l'employaient il y a 3 000 ans dans le colmatage de leurs logements et dans la fabrication de poteries. Au cours de l'antiquité, l'amiante fut utilisé en Égypte, en Perse et en Inde pour les préparations funéraires et pour rendre les vêtements plus résistants. Les Grecs et les Romains l'utilisaient également dans le tissage des vêtements des esclaves, les linceuls des morts, les serviettes et autres linges de maison. Ils l'incorporaient dans la construction des bâtiments et l'intégraient même dans la fabrication des mèches pour les flammes éternelles des vestales. Charlemagne et Marco Polo furent émerveillés par les étoffes en amiante que l'on nettoyait en les jetant au feu. Pendant tout le Moyen Âge, l'amiante resta un élément de confection des poteries.

La contamination de l'air intérieur par l'amiante est due principalement à la présence des matériaux contenant l'amiante friable, sous forme par exemple « floquée » ou « giclée ». Cette application était très fréquente sur les plafonds et les murs des bâtiments jusqu'à la fin des années 70. L'amiante enrobé était également très employé pour protéger les tuyaux; la contamination de l'air provient de matériaux qui se sont dégradés et sont donc devenus friables, libérant des fibres dans l'air.

Dangers de l'amiante
Le principal danger de l'amiante est de contracter des maladies pulmonaires graves par l'inhalation des fibres. L'asbestose ou fibrose pulmonaire, des cancers du poumon et de la plèvre et les cancers digestifs sont des pathologies très répandues parmi ceux qui travaillent ou vivent dans des milieux amiantés. D'autres pathologies, comme les lésions de la plèvre pariétale et les épaississements pleuraux, apparaissent environ 15 ans après la première exposition à l'amiante et causent des douleurs thoraciques et des troubles respiratoires. D'autres maladies peuvent survenir comme le cancer du larynx, du système gastro-intestinal ou des reins. Les plus à risque sont ceux qui travaillent dans les mines d'amiante, dans les usines ou les secteurs du bâtiment où l'amiante est utilisé, ainsi que le personnel de nettoyage des zones à risque et les salariés du transport des déchets ou qui travaillent dans des locaux amiantés. Cependant, toute personne vivant ou travaillant dans un milieu où l'amiante est présent prend le risque de développer l'une de ces maladies.

Pour toutes questions au sujet de la vermiculite, de la moisissure ou de l'amiante, communiquez avec Constrox Plus à Montréal.